Z
création 2011 à Graz | Chronique graphique Zharawadji.


En territoire inconnu, qui ne s'est pas senti désemparé par la profusion et l'énigme des signes ? A Graz, sur la Jakomini Platz, affiches, enseignes, écran digital géant, pictogrammes multiples, logotypes, panneaux de toutes formes et de toutes tailles se disputent l'attention des visiteurs pour marquer les esprits de messages instantanés et concurrentiels. Assiégée d'informations visuelles sous sa canopé de candélabres, la Jakomini Platz désoriente et étourdit les yeux.

Et cependant, au promeneur attentif, il apparaîtra que quelque chose change peu à peu…
C'est que, du 29 juillet au 6 août, Jakomini Platz, les jardiniers Sharawadji de Décor Zonor, Jeanne Zimone et Izi Même cultivent les lieux et invitent à questionner les logiques d'organisation des signes quotidiens.

"izi-même" propose un jeu d'observation autour d'un motif unique décliné dans les lieux. Du plus intime au plus monumental, du plus proche au plus lointain, des Z protéiformes pullulent et mettent en relief la guerre des signes que se livrent enseignes, néons, publicités, signalétiques sur la Jakomini Platz étourdie par les signes. Imposants, mobiles, motorisés, lumineux, miniatures, corporels, comestibles… saurez-vous débusquer les 43 signes ? Hasard objectif ou composition concertée, l'effet Zharawadji questionne et rappelle aux visiteurs combien la taille ou l'ampleur ne font pas la valeur. Ainsi par exemple, dernière en alphabet, une lettre peut se révéler ailleurs primordiale. Il y a du Zorro, du justicier masqué à ce jeu là.
------------------------------------------------------------------------------
De et par Mark Etz, Nicolaz Lavergne, Natazka Roublov. A l'invitation de la cie Décor Sonore et en collaboration avec la cie Jeanne Simone.
Photos ici-même et Amandine Brignoli, Nolwenn Semana, Magd Leni, droits réservés.